Textes: Samantha Lunder Photos: Muriel Antille

Depuis le mois de mars, Isabelle Simon exerce comme psychologue, dans son cabinet de Lausanne, en compagnie de son berger blanc suisse Basco.

Lors des consultations, elle observe les interactions entre le chien et l’humain pour affiner l’analyse qu’elle fera de son patient.

Des sentiments enfouis qui se révèlent en caressant le chien, ou des langues qui se délient plus facilement dans le jeu avec l’animal: grâce à sa présence, elle a pu constater de vrais changements de comportement chez certains patients.



Vous devez être abonné(e) à notre journal afin de lire la suite de l'article!
Pour les abonnements, c'est par ici!

Si vous possédez déjà un abonnement, veuillez rentrer vos identifiants ici!